Cest-le-début-de-la-Semaine-nationale-de-limmigration-francophone-2021 | MyConsultant

C’est le début de la Semaine nationale de l’immigration francophone 2021

Le ministre d’IRCC, l’honorable Sean Fraser a tenu à souligner le début de la Semaine nationale de l’immigration francophone 2021. Voici ici-bas les points saillants de son discours.

Une culture duale 

Étant nouvellement devenu premier ministre d’IRCC, Fraser a affirmé être « fier de célébrer les contributions qu’apportent les nouveaux arrivants d’expression française aux collectivités partout au Canada » dans le contexte canadien bien connu de dualité linguistique et du thème de l’année: une francophonie aux milles saveurs.  

Immigration francophone et économie prospère vont de pair 

Pour Fraser, l’immigration francophone contribue au bon déroulement de l’économie: « L’immigration est essentielle à l’économie canadienne. Il s’agit de la raison pour laquelle nous avons pris plusieurs mesures pour nous adapter aux professions recherchées sur le marché du travail canadien, notamment en annonçant des voies parallèles à l’intention des candidats francophones dans le cadre de notre voie d’accès de la résidence temporaire à la résidence permanente et en ciblant nos activités de promotion à l’étranger. » 

Francophonie et intégration 

Au sujet des impacts positifs sur l’intégration, le ministre a continué ainsi: « Lorsque nous appuyons des communautés accueillantes et inclusives et aidons les nouveaux arrivants d’expression française à s’intégrer à celles-ci, nous en bénéficions tous. 

Poursuivre les objectifs canadiens 

En matière d’immigration, le ministre souhaite persévérer dans l’atteinte des cibles d’immigration francophone dans le Canada anglais: « En plus de faire la promotion de l’importance de nos langues officielles, cette semaine est une occasion de souligner les efforts déployés par le Canada afin d’accueillir de nouveaux arrivants d’expression française et d’atteindre son objectif de 4,4 % d’admissions d’immigrants d’expression française à l’extérieur du Québec d’ici 2023. » À ce propos, il déclare qu’il fera « tout en son pouvoir » pour réaliser ces objectifs.